Aller à la navigation  |  Aller au contenu

Actualités
15 janvier 2013
Soutenez la revue : faites un don !
La revue Agôn a besoin de vous ! C'est facile, c'est en ligne : http://agon.donnerenligne.fr

Les projets et les idées fourmillent : entretiens avec des praticiens et des chercheurs, enquêtes sur Einstein on the Beach et sur les lieux de

(...)
09 janvier 2010
alt
Liste de la revue Agôn
S'abonner
Se désabonner
Pour vous abonner/désabonner, cliquez sur un des liens ci-dessus, puis envoyez le message électronique tel quel. Vous recevrez un message de confirmation dès que votre demande sera traitée.

 

Editorial


altPour fêter l'arrivée du Printemps, la revue Agôn a le plaisir de vous offrir deux bonnes nouvelles :

L'appel à contribution pour le prochain dossier est prêt fin prêt ! Et il sera question de DISTRIBUTION !

Et l'ouvrage synthétisant les travaux de recherche du laboratoire Jr Agôn - Dramaturgie des arts de la scène - fruit d'un travail à huit mains et d'une moisson collective vient de paraître il y a à peine quelques jours !

Autant de (bonnes) raisons pour continuer à nous lire,


Prochain dossier - dis-moi qui tu es ?

alt

Au début des années 1980, une enquête menée auprès de metteurs en scène pose la question des modalités de la distribution. Mise à part cette enquête, exclusivement ancrée dans le champ théâtral, aucune étude systématique n’a été consacrée à la distribution dans les arts de la scène, alors même que celle-ci engage des problématiques décisives, au croisement de l’artistique, du politique et de l’économique. L’apparente simplicité avec laquelle on définit la distribution – répartition entre les interprètes des rôles ou partitions d’une œuvre (théâtrale, chorégraphique, performative…) – ne doit en effet pas occulter les questions qui s’y embusquent et qui méritent d’être posées : quels sont les critères et les principes qui ordonnent cette opération, concrète et symbolique, de partage des rôles ? Quel en est l’agent responsable ? De quelle manière la distribution interagit-elle avec l’œuvre, que celle-ci soit à construire ou déjà existante ? En quoi détermine-t-elle des rapports de force ou de dépendance, politiques et économiques, opérant aussi bien au sein des équipes de création (entre l’interprète et le maître d’œuvre, entre les interprètes eux-mêmes) que vis-à-vis des contextes dans lesquels les œuvres s’inscrivent ?   [Lire la suite...]

C'est à ces questions et à d'autres que ce dossier n°7, dirigé par Barbara Métais-Chastanier, Anne Pellois et Julie Sermon, et à paraître en mai 2015, essayera de répondre. Les propositions sont à nous adresser avant le 15 mai à l'adresse suivante : agon.distribution@gmail.com.


alt

Par ailleurs, après « Mettre en scène l’événement » autour de la pièce  11 septembre 2001  de Michel Vinaver,  Agôn  prépare également son deuxième hors-série qui sera consacré au conte au théâtre à travers l'exemple de  Cendrillon  de Joël Pommerat.


Ce doux nom de dramaturgie

Définie à partir du modèle théâtral, la dramaturgie est désormais inscrite et revendiquée au sein d'autres arts scéniques comme la danse, le cirque, ou encore l'opéra. Cet ouvrage se propose donc de l'appréhender de manière extensive et transversale avec l'ambition d'analyser la spécificité de la posture dramaturgique dans tous les arts de la scène, du point de vue de leurs processus de création et en donnant la parole à leur praticiens.

Rédigé par Mariobn Boudier, Alice Carré, Sylvain Diaz et Barbara Métais-Chastanier, De quoi la dramaturgie est-elle le nom ? se propose de traverser ces questions et leurs spécificités à travers la forme d'un lexique composé de 35 entrées (Choix, Compagnonnage, Dépense, Dissolution, Fidélité, Flic du sens, Luxe, Manque, Obscénité, Pratique, Préalable, Regard, Silence, etc.).

Pour en savoir plus et commander, c'est ici...

Encore, encore, encore…

alt

Dirigée par Alice Carré, Marion Rhéty et Ariane Zaytzeff, cette nouvelle publication, initiée par une enquête sur la reprise par Robert Wilson d’ Einstein on the beach en 2012, s’intéresse à une pratique spectaculaire récurrente sur la scène contemporaine. Cette étude à la croisée du théâtre, de la danse, de la performance et cirque est prolongée par un dossier artistique sur l'exposition chorégraphique Rétrospective de Xavier Le Roy, encore visible au Centre Georges Pompidou jusqu’au 10 mars.

« Si certains la brandissent comme une résistance au renouvellement permanent, à l’exigence d’innovation, à l’obsolescence des formes éphémères du spectacle vivant, d’autres voient au contraire la reprise comme une façon de remplir les salles en temps de crise, et d’autres encore, la considèrent comme nécessaire, évidente, une façon constructive de créer en prenant en compte ce qui a déjà été fait. En dehors de certaines tentatives nostalgiques d’accéder à un passé dont on refuse la perte, tous invitent à dépasser le paradigme du nouveau et de l’ancien, afin de créer entre l’histoire et le présent des dialogues plus fertiles. » [lire la suite…]


Pendant ce temps-là, dans les autres rubriques…

En flux continu, les autres rubriques sont alimentées régulièrement.

De nouvelles critiques ont été publiées récemment : pour tout savoir des Aveugles de Maeterlinck mis en scène par Daniel Jeanneteau ou de The Old Woman d’après Daniil Kharms mis en scène par Robert Wilson, c’est par ici !

Forte de sa collaboration avec les organisateurs du colloque « À l’écoute des écritures théâtrales depuis 2000 – Poétiques et conditions d’émergence » dont le premier volet s’est tenu à Arras au mois de février 2014, la rubrique « Portraits » s’attelle, quant à elle, à la publication de trois nouvelles contributions relatives à Lancelot Hamelin, Sylvain Levey et Michel Simonot qui, avec Philippe Malone auquel un portrait a déjà été consacré, forment le collectif d’auteurs PETROL. À découvrir très prochainement, donc !  


Merci de nous lire, merci pour votre soutien

Vous êtes toujours de plus en plus nombreux à nous lire – et nous nous en réjouissons ! Mais Agôn a besoin de votre soutien.

Accessible gratuitement, consultée chaque mois par plusieurs milliers de lecteurs, Agôn s’attache à organiser un espace virtuel, mais aussi des rencontres et des événements, le tout de manière collective et bénévole , selon un fonctionnement qui relève d’une forme d’autogestion.

N'hésitez pas à nous filer un coup de pouce :  5€ c'est peu et c'est beaucoup   !