Aller à la navigation  |  Aller au contenu

(2011) N°4 : L'objet

dossier-n-4-l-objet

Dans le champ des arts de la scène, l’objet semble interroger de façon prégnante la question de ses limites. Se définissant moins par son essence que par son devenir sur la scène, l’objet a toujours eu sa place au sein de la représentation. Support de l’action, ressort dramaturgique, il est au fondement de la représentation comprise comme « système de signes » tel que l’a mis en évidence Anne Ubersfeld, étudiant notamment l’objet théâtral selon ses différentes fonctions sémiologiques. L’ouverture du champ théâtral aux autres arts visuels et l’émergence de la complexe notion de « spectacle vivant » nous engagent à aller plus loin encore. Le statut de l’objet est au cœur des bouleversements esthétiques contemporains et semble même être paradoxalement la pierre de touche de la réflexion menée par les artistes sur les potentialités de l’art vivant à explorer les frontières entre animé et inanimé, vivant et mécanique, réel et virtuel.

Dirigé par Émilie Charlet, Aurélie Coulon et Anne-Sophie Noel, ce dossier explore les formes multiples et foisonnantes de l'objet en scène, comme prisme à travers lequel repenser le spectacle vivant dans sa spécificité.


La première partie réunit des articles d'universitaires, structurés autour de quatre axes de réflexion : (I- pour une archéologie de l'objet théâtral, II- objet, mémoire, identité, III- L'objet, le corps : de la symbiose à la confrontation, IV- objet, objection, objecteurs ).



« L'objet à la loupe », deuxième partie de ce dossier, présente une enquête auprès de praticiens de la scène d'aujourd'hui. Des circassiens, accessoiristes, musiciens, comédiens, praticiens de l'objet et de la marionnette, nous livrent leurs expériences de l'objet en scène. Ouverte à d'autres regards, cette enquête fait également place à l'universitaire Didier Plassard et au biologiste Damien Schoëvaërt-Brossault qui, accompagné de la danseuse et chorégraphe Micheline Lelièvre, élargit notre horizon sur la définition de l'objet.



La troisième partie, « Le jeu et l'objet : dossier artistique » accueille les contributions des artistes invités pour ce dossier : un compte-rendu par ses auteurs de la « conférence bricolée » proposée par Michel Laubu (Turak théâtre) et Jean-Luc Mattéoli à l'Ens de Lyon, le 10 décembre 2011 ; « le corps-castelet : un théâtre de soi-même », trace écrite sur le spectacle Sens par Nicolas Gousseff (Théâtre Qui), dont une étape de création fut présentée le même jour. Enfin, « Le théâtre d'objet : mode d'emploi », texte-collage de Christian Carrignon (Théâtre de Cuisine), construit selon les principes mêmes qui fondent son théâtre d'objet.


 



( © photographie : Kevin Boucher, « je suis suisse »,

http://www.flickr.com/photos/40077559@N08/3869794732/)