Aller à la navigation  |  Aller au contenu

Einstein on the beach - 1976 // 2012

Jean-Pierre Thibaudat

Avignon - 1976 - Le vrac des souvenirs

1 Le vrac des souvenirs dans l’ordre fantasque de leur apparition.

2D’abord le souvenir d’un parallélépipède de lumière horizontale que je regardais ébloui comme un enfant se redresser lentement jusqu’à une position verticale et qui semblait flotter dans l’air continuellement accompagné par la musique de Phil Glass (« one, one, one, one, etc. ») qui allait devenir la ritournelle de cet été-là.

3Plus globalement une impression de douceur, d’allègre flottement amical au-delà de la secousse sismique que fut ce spectacle dont on ne sait en y repensant si on s’en souvient ou si on le rêve.

4Autre souvenir sans doute fantasmé : je vois les portes du théâtre restées ouvertes pendant toute la représentation si bien que l’on pouvait aller, venir, sortir et revenir.

5Et puis des flashes très nets :

6Lucinda Child et Sheryl Sutton penchées sur leurs hautes chaises comme en apesanteur (mais je crois aussi que c’était l’affiche du spectacle ou une photo que l’on voyait partout).

7Les bretelles de Lucinda sur sa chemise blanches et les diagonales de ses pas, avant, arrière.

8Les cheveux oscillant de sensualité de Dana Reitz marchant le long de lignes imaginaires.

9Le devant stylisé de la locomotive.

10Le violoniste aux cheveux de savant fou assis au bord de l’avant-scène.

11Le groupe des danseurs de Andy de Groat, c’était la première fois que l’on voyait sur scène un danseur avec du bide et cependant il était très léger, libre de son corps non formaté.

12Les personnages en contre-jour sur le grand échafaudage.

13Le haut mur où d’en bas les acteurs devenus spectateurs regardaient à une petite fenêtre un homme écrire sur le vent.

14Et toujours la musique, encore la musique de Phil Glass indissociable de ces flashes

15Et puis, encore une fois, cette impression, l’allégresse continuelle née de l’accord profond entre les acteurs, les danseurs, les musiciens, le son et la lumière.

16Un voyage,

17 Oui je me souviens de ce spectacle comme d’un voyage.

18 Jean-Pierre Thibaudat est écrivain et journaliste. Il a dirigé la rubrique « théâtre » de Libération entre 1978 et 1996. Il est actuellement conseiller artistique du festival Passages et tient un blog «  théâtre et balagan  » sur le site Rue89.

Pour citer ce document

Jean-Pierre Thibaudat, «Avignon - 1976 - Le vrac des souvenirs», Agôn [En ligne], Einstein on the beach - 1976 // 2012, Enquêtes, mis à jour le : 24/11/2015, URL : http://agon.ens-lyon.fr/index.php?id=2173.