Aller à la navigation  |  Aller au contenu

Présentation de la Revue

Projet éditorial

 
 

1 Paradoxalement peut-être – eu égard à son nom - la revue Agôn est née de la volonté de créer un espace de dialogue et de rencontre entre différentes pratiques et théories du théâtre. Point de face à face, ou de postures inconciliables, Agôn fait le pari du partage et de sa mise en jeu : dialogue des pratiques, d’abord, celles de la scène, celles qui se frottent au plateau, à l’espace et au corps, celles aussi qui se plongent dans le texte et dans la forme dramatique ; dialogue, ensuite, des horizons et des approches dans le croisement des champs d’étude et des disciplines ; dialogue enfin des histoires et des voix, avec pour ambition de faire se mêler des contributions et des entretiens, des articles et des pratiques, leurs échos et leurs retours.

2 Agôn se veut multiple, capable de porter, dans la diversité, un regard sur les arts de la scène et leurs pratiques ; une revue, capricieuse peut-être, susceptible de faire naître des créations comme des critiques. Car si Agôn fait le choix du dialogue, en privilégiant un mode de publication étiré, c’est aussi dans l’espoir de faire naître des réponses et des réparties. Loin de vouloir gommer les différences, la revue souhaite mener une réflexion sur ce que sont les arts de la scène et ce qu’ils peuvent aujourd’hui. Questions qu’il importe de se poser à l’heure de la mise en suspens de sa place dans la société et de la remise en question, plus générale, de tout ce qui serait susceptible de s’écarter des pratiques technicistes pour rejoindre le champ de l’art et de la culture.

3Le projet est donc celui d’une parole ouverte, d’un lieu d’échanges et de réflexions, projet qui ne pouvait trouver son aboutissement que dans la forme virtuelle. Agôn a fait le choix d’un support exclusivement numérique pour prolonger ce qui pourra être le lieu d’une expérience collaborative. Car la forme électronique dessine cet espace pour une écriture et une réflexion en mouvement, qui se défait et se reforme sans cesse, perpétuellement nouvelle, reliée, multipliée.


4Barbara Métais-Chastanier

5Mars 2007

Pour citer ce document

, «Projet éditorial», Agôn [En ligne], Présentation de la Revue, mis à jour le : 21/06/2017, URL : http://agon.ens-lyon.fr/index.php?id=254.