Aller à la navigation  |  Aller au contenu

(2009) N°2 : L'accident

n-2-l-accident

Avec « accident », la revue en ligne Agôn hameçonne un des plus beaux sujets qui soient. Tout geste poétique, tout geste d'invention est composé avec ce qui tombe sans prévenir, ce qui se produit sans préméditation, ce qui se trouve sans recherche. A juste titre, tout artiste aime à se glorifier d'être le recueil de ce qui est arrivé sans lui, malgré lui, mais à travers lui. Dans les arts que l'on dit vivants — l'expression est plate, mais elle est de conséquence —, la possibilité de l'accident accompagne l'œuvre, sa vie durant. Des « accidents » ont pu tramer sa fabrication, mais du fait que l'œuvre n'existe véritablement que dans le temps de sa performance, l'accident la guette. Et la met en tension : c'est la leçon du funambule.

Jean-Loup Rivière, "Bonheur de l'accident".




Le dossier publié sous le parrainage de Jean-Loup Rivière (ENS LSH) et dirigé par Alice Carré et Barbara Métais-Chastanier, s'organise en trois parties :

Une première partie (L'Aléatoire, L'Altération, La Rupture) regroupe des contributions relevant des arts de la scène mais aussi de disciplines voisines (Arts plastiques, Musique et Musicologie) ou plus lointaines (Physique des Matériaux).

Une seconde partie, L'accident, au plus près, où se trouvent réunis des témoignages de metteurs en scène , de circassiens, de spectateurs et d'auteurs :


alt alt

alt alt

alt alt


Une troisième partie enfin, A l'épreuve de l'accident, où vous trouverez les artistes invités pour ce dossier : le Groupe Emeudroïdes d'abord, avec l'enregistrement d'une improvisation réalisée avec l'Emupo - interface logicielle destinée à l'improvisation ; Céline Ohannessian ensuite, avec la mise en ligne progressive des courts métrages de la série Deuil.